Les contre-indications médicales concernant l’équitation

Si vous envisagez de vous lancer dans la pratique de l’équitation, il est important de connaitre les contre-indications médicales qui sont liées à la pratique de ce sport, afin d’éviter tout risque et toute déconvenue.

Dans quels cas faut-il éviter de pratiquer l’équitation ?

La pratique de l’équitation peut parfois s’avérer dangereuse : c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de disposer d’un certificat médical avant de monter à cheval. Les contre-indications concernant ce sport sont destinées aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

Chez les personnes adultes, la pratique de l’équitation peut être dangereuse si vous souffrez de troubles de la statique vertébrale, de troubles de l’équilibre, de l’arthrose avancée, particulièrement celle de la hanche. Les crises allergiques et asthmatiques sont également des raisons pouvant empêcher la pratique de l’équitation. 

Chez les adolescents, les contres indications les plus connues sont : une cardiopathie non stabilisée, des troubles de la statique rachidienne et des allergies d’ampleur plus ou moins élevée. La maladie de Scheurman encore connue sous le nom d’épiphyse de croissance de la colonne vertébrale demande également l’arrêt de la pratique de l’équitation. Fort heureusement, ce mal est presque toujours guéri après l’adolescence. Ainsi, pour pratiquer l’équitation, il faut à priori ne souffrir d’aucun des maux cités. 

Certaines contre-indications particulières concernent principalement les femmes. Il s’agit du risque de lésion de l’hymen par frottement sur la selle. Aussi, la pratique de l’équitation est déconseillée aux femmes enceintes. Sa reprise n’est possible qu’entre 12 et 16 semaines après l’accouchement.

L’équitation est un sport qui intéresse pour de nombreuses raisons : de plus en plus de personnes désirent s’offrir un cheval par passion ou par pur plaisir. Si vous avez envie de monter à cheval, il est important de connaitre les différentes contre-indications médicales en rapport avec la pratique de ce sport.